Feuilles de géographie

Partager les pratiques enseignantes à l’université

Le projet Feuilles de géographie vise à promouvoir le partage de contenus et de réflexions sur les pratiques enseignantes des sciences spatiales et territoriales à l’Université. Ses activités reposent sur l’animation d’une revue avec comité de lecture et l’organisation d’ateliers-débats, un site internet servant par ailleurs de support à la construction d’une communauté interdisciplinaire francophone.

Feuilles de géographie est un collectif actif dans la diffusion et le partage de supports d’enseignement de la géographie dans l’enseignement supérieur, dans une perspective plus générale de circulation des savoirs et savoir-faire pédagogiques par les praticien·ne·s. Il s’agit donc d’un projet d’intérêt général pour l’ensemble des structures d’enseignement convoquant les sciences du territoire dans leurs formations.
Il cherche ainsi à consolider les passerelles entre recherche, formation et enseignement, et a vocation à favoriser le partage de contenus et de réflexions pour répondre de manière collective et cumulative aux difficultés rencontrées par les enseignant·es du supérieur, notamment les jeunes, dans la préparation et la réalisation des cours, difficultés parfois renforcées par des situations de précarité et d’isolement. En veillant au développement de son réseau et à la diversité de ses membres et de leurs expériences (statuts, contextes géographiques, individuels, institutionnels – des classes préparatoires aux INSPE), il propose un espace de réflexivité sur l’enseignement, que ce soit en termes de contenu, de pédagogie ou de conditions de travail.

Actions envisagées

Dans le cadre de son intégration comme projet exploratoire du CIST, son objectif est de pérenniser, renforcer et développer les actions engagées depuis les années 1990, qui repose à ce jour sur l’engagement volontaire d’un petit collectif.

Revue à comité de lecture

La gestion de la revue constitue le cœur du projet et sans doute sa dimension la plus coûteuse en force et en temps de travail (évaluation, gestion des relations entre auteurs et évaluateurs, rédaction des appels à publication, mise en ligne). Sa pérennisation passe par le maintien du haut niveau d’exigence (double évaluation par les pairs) et de réflexivité des publications, le renouvellement régulier du comité éditorial et le développement du comité d’évaluation, l’afflux de contributions, et la planification de numéros spéciaux, dans l’objectif, à plus ou moins long terme, de parvenir à un format de revue conventionnel (création d’un DOI).

Manifestations scientifiques

Feuilles de géographie organise également des ateliers-débats pour faire émerger de nouvelles pistes de réflexion collective (qui nourrissent en retour la revue par des numéros spéciaux), en veillant à diversifier les lieux et les partenaires impliqués, y compris à l’international (projet en cours avec l’Autriche, le Royaume-Uni, les Pays-Bas).

  • Echanges sur les pratiques d’évaluation (Paris, 2017)
  • Géographes hors les murs (Saint-Denis, 2018)
  • Enseigner l’analyse spatiale aujourd’hui (Paris, 2020)

Numéros spéciaux de la revue

Animation d’un réseau actif ouverts aux équipes du CIST comprenant des groupes de travail thématiques

Au-delà du comité éditorial, qui gère au jour le jour le fonctionnement technique de la revue et les relations avec le comité de lecture, les Feuilles de géographie reposent sur un réseau d’enseignant·es-chercheur·ses motivés par le développement de cette sphère d’échange originale. Nous souhaitons fédérer des initiatives existant dans diverses équipes du CIST (par exemple les « Midi2Pédago » à Grenoble, les déjeuners mensuels de discussion pédagogique à l’Université Grenoble Alpes), qui favorisent notamment la rencontre et le développement de relations interpersonnelles. La présence des Feuilles de géographie dans le cadre de manifestations scientifiques organisées par d’autres collectifs est donc également cruciale pour donner toute sa place à une réflexion sérieuse sur l’enseignement de la géographie à l’université (Forum des revues de géographies du CNFG en 2018, stand au Festival international de géographie de Saint-Dié des Vosges en 2015 et 2016, échanges avec les « Midi2Pédago » de Grenoble et Carnets de géographes).

Le collectif a par ailleurs constitué des groupes de travail thématiques débouchant sur la participation à des événements / publications scientifiques (« Pour une réflexion collective de l’enseignement de la géographie à l’université », numéro spécial de la revue Carnets de géographes, communication au colloque « Approches critiques de la dimension spatiale des rapports sociaux », Caen, 2019).
Des groupes thématiques se développent, par exemple concernant une dimension de l’enseignement (« place des outils et du numérique »), une pratique pédagogique (« utilisation de pédagogies actives / alternatives / critiques »), un type de formation (« former les futurs enseignants et enseignantes »), un thème spécifique (« le passage du lycée à la première année d’enseignement supérieur »).

Pour soutenir toutes ces activités, le site internet reposant sur une architecture et une ergonomie repensées (indexation des publications, diversification des contenus, référencement) est en phase de refondation, reflétant les évolutions du projet éditorial.

fr_FR