Non classé

Premiers résultats de l’enquête GlocalMap

Les exemples suivants permettent de mesurer la diversité des opinions exprimées.

Marcel*** est retraité.

Il habite dans une ville moyenne de l’Ouest français. Diplômé du baccalauréat, il dispose de revenus modestes. Il se situe politiquement à gauche et s’intéresse assez peu à la politique. Lorsqu’on l’interroge sur l’utilité des niveaux territoriaux en matière d’action publique, il déclare vouloir renforcer les niveaux du quartier, de la commune, du département et de l’État. Mais il serait partisan de retirer tout pouvoir au niveau des intercommunalités, des régions, de l’Europe et du Monde. Il souhaiterait que la fonction de capitale régionale soit répartie entre plusieurs villes. Il souhaiterait modifier les limites de l’UE en excluant les pays baltes, la Bulgarie, la Croatie, la Roumanie, la Slovaquie, la Slovénie, et en y ajoutant la Suisse, la Norvège.

Marie***, née en Italie de parents italiens, est également retraitée.

Elle habite dans une ville moyenne du Nord de la France. Diplômée d’un CAP, elle dispose de revenus confortables. Elle se situe politiquement au centre et s’intéresse beaucoup à la politique. À l’opposé de Marcel***, elle souhaiterait supprimer les quartiers et les départements, réduire les pouvoirs des communes et de l’État, et renforcer les actions publiques portées par les intercommunalités, les régions et l’Europe. Elle souhaiterait que la capitale de sa région, qui a disparu suite à une fusion, soit rétablie. Elle souhaiterait modifier les limites de l’UE en excluant les pays baltes, Chypre, le Royaume-Uni, la Hongrie, Malte, la Pologne, la Roumanie, et en ajoutant la Suisse, l’Islande, la Norvège. Elle aimerait bien vivre à Rome, Florence ou Genève mais pas à Marseille, Paris ou New York.

Pierre***, 25 ans, dont les deux parents sont nés en Algérie, habite dans une petite commune rurale de l’Est de la France.

Diplômé du baccalauréat, il dispose d’un très faible revenu. Il ne s’intéresse pas du tout à la politique mais se positionne à l’extrême gauche. Lorsqu’on l’interroge sur les niveaux d’action publique territoriale, il déclare vouloir tous les renforcer, à l’exception de celui de l’État qu’il souhaite garder en l’état. Il préférerait que sa région ait une capitale unique et non une double capitale comme c’est le cas depuis la réforme régionale. Il souhaiterait modifier les limites de l’UE en excluant la Roumanie et en ajoutant la Suisse. Il aimerait vivre à Miami ou New York mais pas à Bagdad, Berlin ou Paris.

Jeanne*** a 30 ans et habite à Paris.

Diplômée du supérieur elle dispose de revenus très confortables. Elle ne s’intéresse pas beaucoup à la politique et se positionne légèrement à gauche. Elle souhaite garder en l’état l’ensemble des maillages territoriaux à l’exception du niveau intercommunal qu’elle souhaiterait supprimer. Elle souhaiterait modifier les limites de l’UE en excluant les pays baltes, la Roumanie et la Slovaquie. Elle aimerait vivre à Marseille, Aix-en-Provence ou New York, mais pas à Bordeaux ou Argenteuil.

*** Les prénoms utilisés sont fictifs mais chaque exemple est un cas réel de réponse à l’enquête GlocalMap.


Partie 6. < … > Bibliographie
fr_FR