Non classé

Les enjeux de l’élection européenne cartes sur table

2. Y a-t-il un modèle social européen ?

2.1. Couverture sociale : plusieurs modèles nationaux

Depuis l’acte Unique (1986) et le traité de Maastricht (1992), la construction d’un grand marché intégré a favorisé l’émergence d’un débat sur la dimension sociale de la construction européenne. L’Union s’est dotée d’outils d’intervention dans ce domaine et les compétences communautaires ont été élargies. Mais la convergence et l’établissement d’un modèle européen d’État providence sera très difficile. L’hétérogénéité européenne ne fait que croître avec les élargissements et chaque pays demeure attaché à son système (plus ou moins libéral ou universaliste). Plusieurs ensembles se distinguent sur la carte : dans l’Europe du Nord, l’État providence est très fort, alors qu’il est très discret dans les nouveaux pays membres ; les plus anciens pays membres (grosso modo l’Europe des 12) sont dans une situation intermédiaire, à l’exception de la France qui se rapproche des pays scandinaves.

Il n’y a pas de modèle social européen
fr_FR