logo


Date

17 mai 2016 // 09:00 – 15:00

Lieu

bât. Olympe de Gouges, campus Paris Diderot
8 rue Albert Einstein 75013 Paris France






Ce 1er atelier du séminaire se tient en s. M019 (1er étage)

Cette rencontre est l’occasion de lancer la construction collective de la plateforme Grandes métropoles et d’élaborer ses premières fiches How to destinées à faciliter l’échange d’idées et de pratiques pour résoudre des problèmes de traitement et d’analyse des données locales (harmonisation spatiale et temporelle, représentation, couplage de données hétérogènes…).

Plus largement, l’objectif de cette action est :
– de susciter des rencontres entre chercheurs, enseignants-chercheurs, doctorants et ingénieurs des différentes équipes du CIST. Beaucoup d’innovations en matière de concepts ou d’outils pourraient être mise en circulation, échangées, métissées à travers cette initiative.
– de donner une opportunité aux différents axes thématiques du CIST (Risques, Santé, Biodiversité…) de croiser leurs approches sur un même terrain : pour commencer, Paris, Chicago et Mexico.
– d’agrandir ce « bac à sable » initial en ouvrant le projet à de nouvelles thématiques et à de nouveaux terrains métropolitains, à partir de vos propositions d’interventions et de contributions.

En pratique, la journée partira de deux ou trois études de cas pour exposer des problèmes théoriques et méthodologiques associés à l’analyse d’un jeu de données locales (10-12h30 : partages d’expériences) et pour manipuler ces données dans le cadre d’un atelier informatique (13h30-16h : bac à sable).
– Le matin, nous proposons de revenir plus longuement sur les analyses réalisées et présentées très rapidement lors du colloque du CIST. Nous souhaitons aussi vous laisser la possibilité de présenter vos envies sur ce projet, vos travaux sur une métropole, etc.
– L’après-midi, deux ou trois ateliers sont prévus pour lancer la discussion et les échanges, autour de la comparaison de Paris, Chicago et Mexico : harmoniser (évolution des modes d’occupation/utilisation du sol), représenter (cartographies anamorphosées des structures socio-spatiales), interfacer (prix immobiliers, de la base adresses aux indicateurs territoriaux composites).

S’inscrire à l’atelier [avant le 13 mai 2016]


Si vous souhaitez par ailleurs intervenir (le 17 mai ou plus tard), n’hésitez pas à nous faire part de vos idées/questions diverses : toutes propositions bienvenues !

En savoir plus