Much Ado about One (single) Thing?

5 juin 2020
// 10:00 - 12:00


En raison des circonstances, ce 1er séminaire Odycceus se déroule en ligne.

Intervenants : Claude Grasland et Jean-Marc Vincent

De nombreuses recherches récentes ont mis en évidence l’existence d’une perturbation exceptionnelle de l’agenda classique et des médias sociaux pendant la période de pandémie de Covid-19, de janvier à mai 2020. Mais la majorité des études se concentrent sur des pays isolés et proposent des explications ad hoc de la variation de la saillance du sujet par des événements internationaux spécifiques (par exemple, la déclaration de l’OMS) ou des décisions politiques nationales (par exemple, la date et les formes de verrouillage). La perspective de la recherche proposée ici est différente puisque nous essayons de saisir une perturbation de l’ordre du jour mondial des médias, en supposant l’existence d’une globalisation de la crise à un moment donné, produisant un effet de méga-bulle qui semble dans une certaine mesure exceptionnel par rapport aux événements observés au cours des 30 dernières années. Notre hypothèse globale peut être formulée comme suit : l’épidémie médiatique de Covid n’est pas un événement historique classique comme les attaques terroristes du 11 septembre 2001 aux Etats-Unis. Il s’agit plutôt d’un cas géant de propagation internationale dont la complexité et l’intensité n’ont jamais été observées au cours des 30 dernières années.

En savoir plus

fr_FR