logo


Date

9 juin 2015 // 15:00 – 17:00






Ce 2e séminaire de l’axe Actions et territorialisations se déroule en visioconférence multi-site
– à Paris – Hall aux farines s. 438C (VisioScript) (4e étage), 10 rue Françoise Dolto, Paris 13e
– à Grenoble – Cité des territoires amphi de la plateforme multimédia, 14 av. Marie Reynoard
– à Tours – MSH Ville et territoire, 33 allée Ferdinand de Lesseps
– à Montréal – UQAM, s. J-2625 (2e étage), pavillon Judith-Jasmin, 405 rue Ste-Catherine Est

À partir des résultats obtenus dans un programme ANR intitulé TerrHab – De l’habitabilité à la territorialité (et retour) : à propos de périurbanités, d’individus et de collectifs en interaction – et à la suite du colloque de Grenoble de mars 2014 sur un thème proche – Habitable, vivable, désirable. Débats sur la condition territoriale -, il s’agit de revenir ici sur la dimension spécifiquement actionniste et interactionniste de ce qui définit l’habitabilité. Bien plus que le seul constat de localiser des activités, notamment résidentielles, quelque part, l’habitabilité renvoie à l’action de domicilier une multitude de biens, d’intentions et d’arts de faire un peu partout. Elle interroge la capacité à tisser des liens et à établir des rapports de distance entre les individus et les objets de la quotidienneté. « Habiter » comme verbe et « l’habiter » comme substantif sont donc à considérer comme des résultats d’action et des motivations à agir participant à un des ressorts probablement parmi les plus fondamentaux de la territorialisation.

Intervenants

Laurent Cailly est enseignant-chercheur à l’Université François Rabelais de Tours, membre du laboratoire CITERES et responsables du WP2 de TerrHab intitulé « Mouvements ». Actuellement en délégation CNRS, il est un spécialiste du périurbain, de géographie urbaine et d’aménagement. Il a notamment travaillé sur la territorialité mobile montrant comment on habite les déplacements et ce que sont les enjeux de cette conception singulière et ordinaire de la territorialisation.
Jean Corneloup est enseignant-chercheur à l’Université de Clermont-Ferrand et membre du laboratoire PACTE-Territoires, sociologue et spécialiste des sports de nature. Il a participé au WP4 de TerrHab intitulé « Récréations ». Il est spécialiste des théories sociologiques de la pratique sportive (sujet de son HDR). Il dirige notamment Nature & Récréation, une nouvelle revue de recherche en sciences sociales sur les pratiques récréatives de nature.

S’inscrire au séminaire sur l’un des sites de visioconférence

En savoir plus