Imaginaires macrorégionaux des étudiants turcs : analyse de cartes mentales des macrorégions d’appartenance

Date 

25 juin 2022    
14:00 - 15:45

Catégories

Cette communication liée au contrat ANR-DFG Imageun se tient dans le cadre du 7e colloque d’été du Central Eurasian Studies Society (CESS), à Tashkent (Ouzbékistan), pendant la session « Geographical and geopolitical representations of Central Asian Youth » portée par Julien Thorez (CNRS)

Camille Dabestani (Géographie-cités) & Murat Güvenç (Kadir Has University İstanbul)

Cette proposition est une étude des imaginaires macrorégionaux des étudiants turcs en 2022 avec des approches en géographie politique et en géographie des représentations. L’analyse est basée sur une enquête cartographique en ligne menée auprès d’étudiants de trois villes universitaires (Ankara, Antalya et Istanbul) dans le cadre du projet de recherche ANR-DFG IMAGEUN. Elle se concentre sur les représentations et les pratiques des étudiants concernant les macrorégions auxquelles ils ont le sentiment d’appartenir. Nous cherchons à analyser les imaginaires associés à une région du monde grâce à des cartes mentales liées à un panel de questions qui interrogent des facteurs sociodémographiques et géographiques.
En se focalisant sur leur macrorégion, nous proposons de poser deux questions principales : quels espaces régionaux et quelles échelles de représentation sont significatifs pour définir la partie du monde à laquelle ils appartiennent ? Comment la situation géopolitique actuelle peut-elle influencer le positionnement de leur pays parmi les espaces régionaux en jeu dans les représentations turques ?
Trois niveaux principaux apparaissent dans les réponses : le niveau national est prédominant, le niveau macro-régional représente plus d’un tiers des régions sous diverses formes (principalement Moyen-Orient/Asie et Europe/Balkans) et enfin, le niveau sub-national représente la dernière échelle mobilisée sous la forme de villes, de régions ou de « chez soi ». Des positionnements plus ou moins politiques émergent également, des critiques sur le pays ou d’autres régions et quelques images (pont, milieu, etc.). Ces espaces sont associés à différentes logiques spatiales (région unique, relations scalaires ou régions superposées).
Différents profils de répondants sont également identifiés à diverses macrorégions en fonction de facteurs sociodémographiques, principalement une différenciation en fonction de la ville universitaire des étudiants, complétée par leur parcours de mobilité.

Présentation du contrat Imageun

Programme du 7e colloque d’été du Central Eurasian Studies Society (CESS)