Des cartes mentales pour appréhender les imaginaires macrorégionaux : retour d’expérience et analyse exploratoire de cartes mentales issues d’un questionnaire numérique

Date 

18 juillet 2022    
12:30 - 14:15

Catégories

Cette communication liée au contrat ANR-DFG Imageun se tient dans le cadre du colloque international de l’UGI, à l’Institut de géographie, Paris 5e, pendant la session « Objectifying Mental and Sensitive Maps? » portée par Teriitutea Quesnot (Letg) & Claire Cunty (EVS)

Camille Dabestani (Géographie-cités) & Hugues Pecout (CIST)

L’échelle macrorégionale est mobilisée à la fois dans des enjeux de gouvernance mais aussi dans la structuration des représentations mentales de l’espace mondial (Mareï & Richard, 2020). Les imaginaires associés à ces entités macrorégionales sont liés à de multiples facteurs sociopolitiques et historiques (Lewis & Wigen, 2004) et leur dimension spatiale est subjective, multiscalaire et floue (Montello et al., 2014). L’appréhension des macrorégions conduit à se saisir des cartes mentales comme outil déjà expérimenté dans l’analyse des représentations spatiales (Kitchin, 1994) aux échelles mondiales et (macro)régionales (Didelon-Loiseau et al., 2018).
Nous proposons donc de questionner plus spécifiquement l’analyse des formes spatiales et des degrés d’association à des ensembles macrorégionaux dans les représentations mentales des individus par la mobilisation de cartes mentales numériques.
Pour cela, nous nous appuierons sur des cartes mentales réalisées dans le cadre d’une enquête par questionnaire numérique portant sur les représentations des régions de résidence d’étudiants de diverses disciplines dans cinq pays (Allemagne, France, Irlande, Turquie et Tunisie). Ce questionnaire, actuellement en cours de diffusion (N théorique = 3600), s’inscrit au sein du projet de recherche ANR-DFG IMAGEUN. Comment mobiliser des cartes mentales par saisie numérique via un questionnaire en ligne pour appréhender les représentations spatiales d’entités macrorégionales ? Comment prendre en compte la subjectivité de tels ensembles dans le traitement et l’analyse de ces cartes mentales ?
Nous aborderons ces questionnements à partir d’un retour d’expérience sur les choix réalisés lors de la mise en place du questionnaire numérique permettant la saisie de cartes mentales et de l’analyse exploratoire des premiers résultats.

Cartes mentales|Imaginaire|Macrorégion|Méthodologie|Questionnaire numérique

Présentation du contrat Imageun

Colloque de l’UGI