non classé

Premiers résultats de l’enquête GlocalMap

1. Objectifs et méthodologie de l’enquête GlocalMap

Une enquête nationale du dispositif ELIPSS

L’enquête GlocalMap a été menée au cours de l’automne 2017, entre le 21 septembre et le 2 novembre, grâce au panel ELIPSS (1). Conçu pour permettre la réalisation régulière d’enquêtes par questionnaire à l’échelle nationale sur des thèmes variés (pratiques numériques, situations familiales, mobilités spatiales…), il repose sur un échantillon représentatif de la population française métropolitaine d’environ 3 000 personnes âgées de 18 à 79 ans. La représentativité est garantie par la prise en compte de critères socio-démographiques (âge, diplôme, sexe, nationalité) et géographiques (notamment par la localisation élargie du lieu de résidence à partir des ZEAT (2)). Des analyses complémentaires montrent aussi que l’échantillon ELIPSS présente une représentation statistiquement satisfaisante des nouvelles et des anciennes régions administratives, à l’exception de la Corse.

La réalisation de l’enquête s’est déroulée à distance, par internet, chaque enquêté·e disposant d’une tablette tactile individuelle pour répondre. Plus de 2 300 personnes ont répondu (soit un taux de réponse de 83 %). L’enquête a été redressée en conséquence pour ajuster le différentiel de représentativité entre le panel général et les individus ayant effectivement répondu au questionnaire GlocalMap.

Enquêter et mesurer les représentations territoriales des Français·es

Le questionnaire GlocalMap porte sur la perception des découpages administratifs, des différents niveaux de la gouvernance et sur certains aspects de la réforme territoriale. Il est organisé autour de quatre entrées principales :

  • Le système de maillage : un premier volet porte sur la confiance des répondants vis-à-vis des différents niveaux de l’action publique, soit de façon générale, soit à propos de politiques précises (chômage, sécurité, environnement…). L’originalité du questionnaire tient ici à la possibilité donnée aux enquêté·e·s de suggérer de modifier le rôle des différents échelons, de les supprimer, les diminuer, les maintenir ou les renforcer.
  • Les découpages et les localisations : un deuxième volet se penche sur la satisfaction des enquêté·e·s par rapport aux limites des nouvelles régions françaises et de l’Union européenne, et au choix de la localisation des préfectures régionales et des institutions de l’UE. Une des innovations de l’enquête est l’utilisation de deux méthodes d’interrogation des représentations (Fig. 1) par l’intermédiaire de listes (texte) ou de cartes (image) ; les enquêté·e·s ont ainsi été ventilé·e·s aléatoirement en deux groupes.
  • L’attractivité et la répulsion : un troisième volet demande aux enquêté·e·s de citer un nombre limité de pays et de villes (en France ou à l’étranger) qu’ils/elles jugent attractifs, d’une part, et répulsifs, d’autre part ; là aussi, les enquêté·e·s ont été ventilé·e·s aléatoirement en deux groupes.
  • La gouvernance mondiale : un dernier volet interroge l’opinion des enquêté·e·s en matière de gouvernance des questions internationales.
Figure 1. Méthodes d’interrogation des représentations par l’intermédiaire de listes ou de cartes
Dossier du CIST n° 7 - Figure 1a. Méthodes d’interrogation des représentations par l’intermédiaire de listes
Figure 1a. Méthodes d’interrogation des représentations par l’intermédiaire de listes
Dossier du CIST n° 7 - Figure 1b. Méthodes d’interrogation des représentations par l’intermédiaire de cartes
Figure 1b. Méthodes d’interrogation des représentations par l’intermédiaire de cartes

L’enquête contient également des indicateurs permettant de caractériser la situation géographique des enquêté·e·s afin de compléter les variables de contexte disponibles dans le panel ELIPSS et d’enrichir les facteurs explicatifs à tester. Ce dossier illustre les principaux résultats obtenus ; un premier est déjà l’intérêt général porté par les enquêté·e·s, une large majorité ayant répondu avoir (beaucoup) apprécié l’enquête.


Dans ce dossier, les données de l’enquête « Hiérarchisation, délimitation et identification des échelles territoriales » (GlocalMap-2017) ont été produites dans le cadre du panel ELIPSS (Étude longitudinale par internet pour les sciences sociales) by the Centre de données socio-politiques (CDSP/Sciences Po-CNRS). ELIPSS is an internet panel representative of the population residing in metropolitan France. The panelists were selected at random. They respond every month to surveys drawn up by researchers using a tablet, and a mobile internet subscription made available to them. The annual survey is used to collect and update demographic and socio-economic information.

2 Zones d’étude et d’aménagement du territoire (ZEAT)


Introduction < … > Partie 2.
en_GB