Faire la fête dans une friche : exploration d’une affinité entre friches post-industrielles et fêtes EDM (electronic dance music)

Date 

27 March 2024    
18:00 - 19:00

Site 

Categories

Le café des friches est un moment d’animation du réseau Inter-friches. En visio-conférence, nous nous réunissons pour laisser la parole à un chercheur.se sur une question ou une réflexion sur les friches. L’idée est simple : nous retrouver brièvement, pour discuter autour des questions que nous nous posons sur les friches urbaines et périurbaines.

Cette séance accueille Charlet Bréthomé, doctorant en communication à l’Université du Québec à Montréal (Canada). A la suite de sa maîtrise en science politique où il étudia les rapports sociaux de domination dans les scènes techno montréalaise et proposa le concept de praxis rave, il axe désormais ses recherches sous l’angle de la recherche-création. Il est aussi organisateur, DJ et impliqué dans plusieurs collectifs et organismes qui gravitent autour des scènes de musique électronique montréalaises.

Au sein des quadrillages des villes post-industrielles, certains territoires sont plus propices que d’autres à faire circuler et s’actualiser des affects et expérimentations politiques, culturelles et sociales. Je fais ici référence à ces lieux souvent associés aux termes de territoires délaissés (Clément, 2004), friches urbaines, wastelands (Gandy, 2013), terrains vagues (Gandy, 2013 ; Andersson, 2022) ou territoires interstitiels (Lévesque, 2007). Ces territoires urbains marginaux, cicatrices du passé industriel des villes, peuvent donc constituer des lieux à partir desquels des communautés, personnes et plus qu’humain.es se rencontrent, créent et expérimentent. Ici nous allons spécifiquement nous intéresser à des formes de rassemblement intenses et affectives : les fêtes, raves ou fêtes libres.
Qu’est-ce qui lie ces territoires avec ces formes festives ? Comment font-ils exister des scènes culturelles ? Des styles musicaux ?
Nous verrons que la chance de ces territoires est qu’ils ouvrent à l’avoir lieu d’un « throwntogetherness » (Massey, 2005) alternatif, non plus cadré par les forces de l’économie politique occidentale, mais fondamentalement ouvert à l’émergence de quelque chose d’autre, d’alternatif, d’hétéropoïétique.

Voir le programme complet des cafés des friches 2023-2024 (pdf)

Présentation du projet Inter-friches

en_GB