colloque vidéos

CIST2020 – vidéos des sessions

Cette page est en cours d’enrichissement, avec, à terme, les vidéos de toutes les sessions.

En cas de problème de téléchargement, vous pouvez aller directement sur la collection CIST2020 de la plateforme Nakala

Ouverture et clôture du colloque
Ouverture du colloque

kdjfglkq

Clôture du colloque par Claude Grasland, directeur du CIST
Sessions plénières - Les sciences territoriales et la pandémie de Covid-19

Deux tables rondes ont été organisées autour de la façon dont les sciences territoriales ont pu s’emparer de la pandémie de Covid-19

Cette première table ronde, présidée par Romain LAJARGE & Anne RUAS, accueillait :

  • Philippe TERRAL (Université Toulouse 3) & Marie GAILLE (SPHERE) – Les sciences humaines et sociales face à la pandémie de Covid-19 : la mobilisation extraordinaire des chercheur.e.s et des institutions autour de la problématique des crises sanitaires et environnementales
  • Arnaud BANOS & Emmanuel ELIOT (IDEES), Julie VALLÉE (Géographie-cités) – Le projet CovPrehension
COVID 1 – Les sciences territoriales et la pandémie de Covid-19

La deuxième table ronde, présidée par Pierre BECKOUCHE, accueillait :

  • David CHAVALARIAS (CAMS) – La pandémie comme outils d’observation des reconfiguration des groupes sociaux et de leurs agenda
  • Pierre-Alexandre BEYLIER & Véronique MOLINARI (ILCEA4) – Covid-19, frontières internes et gouvernances régionales
  • Aurélie DELAGE & Max ROUSSEAU (ART-Dev) – Urbain, trop urbain ? La Covid-19 à l’épreuve de l’urbanisation planétaire
COVID 2 – Les sciences territoriales et la pandémie de Covid-19
Table ronde - Donner à voir le quotidien des villes avec le Mobiliscope. Présentation de l’outil et retours d'expériences

Après une courte présentation du Mobiliscope, cette table ronde présidée par Julie Vallée (Géographie-cités) a été l’occasion d’échanger avec différents acteurs locaux sur la prise en compte du temps du quotidien dans leurs métiers et leurs territoires d’intervention ainsi que sur les données et outils qu’ils utilisent (et ceux qui leur font défaut) :
– Catherine Dameron (Bureau des temps, Rennes)
– Yohann Mansiaux (Centre usages, valorisation et diffusion de la donnée, Bordeaux Métropole)
– Marc Sainte-Croix (Agence d’urbanisme région nîmoise et alésienne)

Donner à voir le quotidien des villes avec le Mobiliscope. Présentation de l’outil et retours d’expériences
Session A – Le temps de l'île. Les territoires insulaires au prisme des multiples temporalités

Cette session, portée par Eva LELIÈVRE & Loïc TRABUT (Ined), Celio SIERRA-PAYCHA (Cridup), s’est déroulée en deux temps.

  • Giovanni COINU, Gianmario DEMURO & Francesco PIGLIARU (University of Cagliari, Italie) – Multiple Timeframes, Insularity Policies and Autonomy Instruments
  • Israel BAXIN MARTÍNEZ (Universidad Nacional Autónoma de México) – Isla de Cedros: un espacio mexicano de tiempos múltiples
  • Florence MURY & Sarah BERNARD (GEOLAB) – Le fenua, entre renouveau culturel et retour à la terre : vers une revalorisation des marges insulaires en Polynésie française
  • Tomislav OROZ (University of Zadar, Croatie) – Pomalo and Fjaka as the Island State of Mind. Cultural Anatomy of Time(lessness) on the Dalmatian Islands of Hvar and Dugi Otok
  • Daniel BRUNSTEIN (LISA), Delphine GRANCHER, Annabelle MOATTY, Clément VIRMOUX & Julien CAVERO (LGP) – Dynamiques touristiques d’une île exposée aux cyclones : le cas de Saint-Martin aux Antilles
  • Sarah BERNARD & Nathalie BERNARDIE-TAHIR (GEOLAB) – Revenir vivre dans une île : un retour entre exaltation et désillusion. Réflexions à partir des îles de Raiatea, Rurutu et Tubuai (Polynésie française)
  • Orianne Crouteix (TELEMMe) – Usages et dynamiques des petites îles de Méditerranée : des territoires de l’isolement à leur intégration sur les scènes internationales. Les exemples de l’archipel du Frioul (France) et des îles Pontines (Italie)
Session C – Inégalités de santé. Appréhender les logiques spatiales et temporelles des changements sanitaires

Cette session, portée par Guillaume CHEVILLARD (Irdes) & Stéphane RICAN (Ladyss), s’est déroulée en deux temps.

  • Julie Freyssenge, Anne-Marie Schott, Carlos El Khoury & Karim Tazarourte (HESPER), Florent Renard (EVS) – L’accident vasculaire cérébral : caractériser les inégalités de répartition en vallée du Rhône à l’aide d’outils géographiques
  • Fanny Duchaine, Guillaume Chevillard & Julien Mousques (Irdes) – L’impact des zonages déficitaires sur l’évolution des disparités territoriales d’infirmiers libéraux en France entre 2006 et 2016
  • Erick DE OLIVEIRA FARIA (TVES) – Indice de pénurie de médecins comme méthode d’évaluation espace-temps du programme Mais Médicos à Belo Horizonte, Minas Gerais (Brésil)
  • Jenny GARCIA (Ined) – The Urban Bias in Causes-of-Death Patterns in Latin America
  • Nubia Janeth RUIZ (Universidad Nacional de Colombia, Colombie) – Mortalidad por desnutrición en niños y su relación con los determinantes territoriales (Colombia, 2003-2012)
Session E – Trajectoires des individus et trajectoires des territoires. Approches longitudinales et interactions

Cette session, portée par Catherine BONVALET & Guillaume LE ROUX (Ined), Christophe IMBERT (IDEES), s’est déroulée en deux temps.

  • Jérôme GENSEL, Marlène VILLANOVA-OLIVER & David NOËL (LIG), Pierre LE QUEAU (Pacte) – Un modèle multi points de vue pour représenter les trajectoires de vie
  • Pascal SEBILLE & Florent DEMORAES (ESO), France GUÉRIN-PACE (Ined/UR12) – Des trajectoires individuelles aux dynamiques migratoires nationales : enseignements de l’enquête démographique rétrospective mexicaine (EDER 2017)
  • Léa PROST (Lab’Urba) – Reconstituer les trajectoires résidentielles de patients atteints de lymphome non hodgkinien pour appréhender les réalités des risques d’exposition cancérogène (basse vallée du Rhône)
  • Aurore FLIPO (LAET) – Les tiers-lieux et espaces de coworking en Drôme et en Ardèche : entre utopie villageoise et métropolisation
  • Laurent CAILLY, Marie HUYGHE & Nicolas OPPENCHAIM (Citeres) – Trajectoires mobilitaires et contextes résidentiels : quelles interactions pour les habitants périurbains et ruraux ?
  • Cristina LÓPEZ-VILLANUEVA & Arlinda GARCÍA-COLL (Universitat de Barcelona, Espagne) – Movilidad y estrategias residenciales de las personas de edad en el proceso de sprawl en España
  • Françoise DUREAU (Migrinter), Jean-Pierre LÉVY (LATTS) & Thierry LULLE (Universidad Externado de Colombia, Colombie) – Trajectoires familiales et transformations des anciennes périphéries des métropoles latino-américaines : le cas de Gustavo Restrepo à Bogotá (Colombie)
Session H – Les nouveaux dispositifs de régionalisation. Le laboratoire latino-américain

Cette session, portée par Silvina Cecilia CARRIZO (CONICET, Universidad nacional de la Plata, Argentine), Christian GIRAULT (CREDA), Laetitia PERRIER BRUSLÉ (Loterr–Prodig), Aldomar RÜCKERT & Roberto UEBEL (UFRGS, Brésil), Sébastien VELUT (IHEAL), s’est déroulée en deux temps.

  • Aldomar RÜCKERT (CNPq / UFRGS, Brésil) & Luísa CAYE (UFRGS, Brésil) – Transborder Processes and Transborder Regions in South America. The Case of the Triple Border between Brazil, Argentina and Uruguay
  • Lucile MEDINA (ART-Dev) & Tania RODRÍGUEZ ECHAVARRÍA (Universidad de Costa Rica) – L’intégration d’une marge frontalière dans la mondialisation : la frontière Costa Rica–Nicaragua face au développement des cultures d’ananas
  • Facundo SOLANAS (CONICET, Argentine) – Los Estados y los MERCOSURes. ¿Una pluralidad de dinámicas de integración/desintegración en América Latina?
  • Xiomara-Lorena ROMERO-PÉREZ (Universidad Externado de Colombia, Colombie) – La integración regional en las Antillas: el papel de la energía
  • Claudio A. G. EGLER (CNPq, Brésil) – Crisis y transición energética en América del Sur
  • Silvina CARRIZO (CONICET) & Sébastien VELUT (IHEAL / CREDA) – Régionalisations énergétiques sud-américaines
  • Nina MONTES DE OCA (CREDA) – Projets d’infrastructures gazières et perspectives d’intégration : le cas péruvien
  • Silvina CARRIZO (CONICET, Argentine), Marie FORGET & Vincent BOS (Edytem) – Frentes mineros para la transición energética. Regionalizaciones invisibles entorno a los salares altoandinos
  • Audrey SÉRANDOUR (Prodig) – Du régionalisme à la régionalisation, le cas de la mise en valeur du lithium (Argentine, Bolivie, Chili)
Session J – Politiques territoriales et temporalités individuelles et familiales. Pour une coopération entre ethnographes, économistes, historiens et géographes

Cette session, portée par ELGUEZABAL (INRA-Cesaer), Olivia VIEUJEAN (EHESS-CMH) & Florence WEBER (PSL-ENS-CMH), s’est déroulée en deux temps.

  • Julie FROMENTIN (Ined / UR6 & UR12) – Politiques territoriales et transformations socio-spatiales de l’immigration dans les espaces peu denses en France : apports d’une approche géographique
  • Clara DEVILLE (IRISSO) – Gouverner par la distance : retrait de l’État social et inégalités d’accès au RSA des classes populaires rurales
  • Adèle PIERRE & Alexandre LECLERCQ (CREAT, Belgique) – Le Registre national, un outil pertinent à l’heure de la mondialisation ? Confrontation au contexte territorial bruxellois
  • Simon GAUTHIER (CRDT, Canada) – Polarisation économique et trajectoires d’occupation territoriale en périphérie : le cas du Québec
  • Martial VIALLEIX & Thomas CORMIER (Institut Paris Region) – Des signaux faibles de déclin en contexte métropolitain ? Exemple(s) en Île-de-France
  • Jean-Robert DANTOU (ENS), Olivia VIEUJEAN & Florence WEBER (Centre Maurice Halbwachs) – Mobilités sociales et résidentielles en France. Une approche ethnographique dans deux petites villes aux marges du Bassin parisien
Session L – Transitions démographiques et territoires. Perspectives historiques et contemporaines

Cette session, portée par Mélanie BOURGUIGNON, Yoann DOIGNON, Thierry EGGERICKX & Jean Paul SANDERSON (Centre de recherche en démographie, UCLouvain, Belgique), s’est déroulée en deux temps.

  • Sandra BRÉE (LARHRA) – Relire l’histoire des divorces en France à l’aune des territoires (1884-1952)
  • Roxana ARANA, Lisa DILLON & Alejandro MURUA (Université de Montréal, Canada), Francisco ZAMUDIO (Universidad Autónoma Chapingo, Mexique) – The Mexican Demographic Transitions (1930-1970-2015): Analysis of Socioeconomic and Cultural Factors
  • Mélanie BOURGUIGNON, Yoann DOIGNON, Thierry EGGERICKX, Jean-Paul SANDERSON & Rafael COSTA (Centre de recherche en démographie / UCLouvain, Belgique) – Les dynamiques spatiales des mutations démographiques en Belgique depuis le XIXe siècle : quelles permanences géographiques entre la première et la seconde transition démographique ?
  • Luc GUIBARD, Romain LECONTE & Pierre PISTRE (Géographie-cités) – Une transition mobilitaire dans les trajectoires de vie ? Exploration spatio-temporelle du couple lieu de naissance / lieu de décès en France métropolitaine (1970-2019)
  • Olinca PÁEZ (INEGI, Mexique) – Regions in México Based on Marital and Reproductive Trajectories
  • Blandine DESTREMAU (Iris) – Vieillissement et transition démographique à Cuba : politiques publiques, territoires et générations
Session N – La time-geography : 50 ans de recul d’une approche pour penser Population, Temps et Territoires

Cette session était portée par Sonia CHARDONNEL (Pacte) & Christina LINDKVIST (Malmö University, Suède).

  • Valter HOXHA (Université méditerranéenne d’Albanie) & Hélène ILBERT (MOISA) – Application de l’approche time-geography pour modéliser les zones de cueillette à partir des traces GPS du cueilleur
  • Alexandre CEBEILLAC (IDEES) – La time-geography à l’heure des données issues d’internet. Applications à l’étude des mobilités quotidiennes à Bangkok
  • Kamila TABAKA, Sarah DUCHÉ & Sonia CHARDONNEL (Pacte), Aline MENIN (LIG & Pacte) – Metropolitan Mobility and Daily Activities Diversities and Constraints: The Grenoble Urban Area Case
  • Bettina KNOOP (TU Dresden, Allemagne) – Urbanity through Time, Space and Place
Session P - Circulations de plantes, de personnes et ancrages territoriaux

Cette session, portée par Irène DOS SANTOS (Urmis), Laure EMPERAIRE & Romain SIMENEL (IRD), Dominique JUHÉ-BEAULATON (Centre Alexandre Koyré) & Émilie STOLL (LC2S), s’est déroulée en deux temps.

  • Heloisa Maria BERTOL DOMINGUES (MAST, Brésil) – Rubber: The Invisible Movement of Traditional Knowledge
  • Audrey BOCHATON (Ladyss), Jean-Marc DUBOST (MNHN) & Mai SEE THAO (University of Wisconsin-Oshkosh, États-Unis) – Une médecine traditionnelle hmong en mouvement : circulation des remèdes, déplacement des thérapeutes et transmission des savoirs
  • Hamza AYARI (Université de Tunis, Tunisie) – Les transhumances des communautés de cueilleurs et le désancrage de la filière zgougou dans le Haut Tell tunisien
  • Camille ROBERT-BOEUF (Ladyss) – Les jardins familiaux en Île-de-France : prendre racine et échanger grâce au jardinage
  • Marine FAUCHÉ (CEFE) – Le concept foucaldien de population à l’épreuve des pratiques contemporaines de conservation. Une enquête philosophique
  • Julie JACQUET (LAVUE) – Millets Are Back on the Menu, but Not Quite Like Before
  • Stéphane SAVRIAMA (AIHP GEODE) – Le tolsi : une plante sacrée entre la Réunion et la Guadeloupe
  • Eugénia REZNIK (Université du Québec à Montréal, Canada) – Atlas brodé des plantes déracinées
Session Q - 2020 : rythmes de vie, rythmes de ville. Quelles perspectives pour les politiques temporelles ?

Cette session, portée par Guillaume DREVON (EPFL, Suisse) & Emmanuel MUNCH (LVMT), s’est déroulée en deux temps.

  • Matteo COLLEONI, Mario BOFFI, Luca DACONTO & Monica FERRARIO (Université Milan-Bicocca, Italie) – Centralités spatio-temporelles dans la ville polyrythmique : proposition d’une méthode appliquée au cas de Milan
  • Mauricio ESTRADA (University of Bonn, Allemagne) – Seasonal Cities: Patterns of Urban Change in Alexandria, Egypt
  • Montserrat CRESPI-VALLBONA (Universitat de Barcelona, Espagne) – Las ciudades turísticas consolidadas y su expansión territorial. El caso del Área Metropolitana de Barcelona
  • Alexis GUMY & Marc-Édouard SCHULTHEISS (LaSUR / EPFL, Suisse) – Qualité de desserte et patterns spatio-temporels : accompagner le renouvellement des politiques publiques de déplacement par une adaptation plus fine de l’offre à la demande
  • Louis GENDREAU (LVMT) – (Dé)synchronisation : congestions récurrentes et heures de pointe dans une zone d’activité rennaise
  • Cécilia COMELLI (Passages) – Expérimentation d’un label pour la vie nocturne : un exemple de mise en œuvre d’une politique temporelle à Bordeaux

Table ronde : Quelles perspectives pour les politiques temporelles ?

  • Jean RICHER (ENSA Paris Malaquais / ACS) – Chroniques d’un rivage habité
  • Alain GUEZ (LAA / Lavue) – Pour un urbanisme des possibles : des espaces, des temps et de la chronotopie
  • Catherine DAMERON (Rennes Métropole), Dominique ROYOUX (RURALITES) & Patrick VASSALLO (Tempo Territorial)
fr_FR