logo


Le nouveau conseil scientifique du CIST s’est réuni le 2 octobre dernier dans la salle des Conseils de l’Université Paris Diderot.
Le CS donne les grandes orientations scientifiques des activités du CIST : colloque biennal, publications, axes scientifiques et équipes partenaires.

Une composition renouvelée

Le renouvellement des instances du CIST avait fait l’objet d’un appel à candidatures en bonne et due forme, relayé dans la lettre d’information du CIST et par ailleurs préalablement introduit lors de l’assemblée générale du CIST de mars 2014.

Ainsi, suite au dernier comité de direction, qui s’était tenu le 15 mai 2014, et en même temps que le renouvellement de la direction du CIST, le CS s’est enrichi de 7 nouveaux membres :
Cédric Audebert – géographe, chargé de recherche / CNRS – MIGRINTER, Poitiers
Territorialisation des dynamiques migratoires caribéennes
Pierre Beckouche – géographe, professeur / Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne – LADYSS
Géographie économique, régionalisation de la globalisation, Euromed
Shelley Feldman – sociologue, professeur / Cornell University, États-Unis
Insécurité sociale, transitions agraires, mutations industrielles
Marie-Christine Fourny – géographe, professeur / Université Joseph Fourier – PACTE-Territoires, Grenoble
Nouvelles territorialités, mobilités, matérialisation/dématérialisation des frontières, identités et territoires
Richard Laganier – géographe, professeur / Université Paris Diderot – PRODIG – recteur de l’université de Guyane
Hydro-systèmes continentaux, risque, géomatique, géohistoire, territoire, action publique environnementale, évaluation
Marc-Urbain Proulx – urbaniste, professeur / Université du Québec à Chicoutimi, Canada
Économie des territoires au Québec, dynamique spatiale des activités socio-économiques au Québec, théories du développement régional, environnement de soutien aux organisations
Aldomar Rückert – géographe, professeur / Université fédérale du Rio Grande do Sul, Porto Alegre, Brésil
Géographie sociale et politique, réforme de l’État, politiques territoriales contemporaines

Seule candidature déclarée à la présidence à l’issue de l’appel à candidatures, Pierre Beckouche – ancien directeur du CIST – a été élu à l’unanimité, pour son projet proposé en binôme avec la vice-présidente Évelyne Mesclier, renouvelée dans sa fonction.
Deux grandes directions sont proposées :
– la poursuite des travaux du précédent CS, sous la présidence et vice-présidence Claude Grasland-Évelyne Mesclier, en conservant l’idée de l’importance des activités des axes et en reconnaissant les mérites d’une flexibilité de fonctionnement appréciée par les membres du CIST
– la reprise des réflexions – suite au debate paper du colloque fondateur du CIST – sur la constitution et la formalisation d’une (méta) science des territoires.

Un colloque à Grenoble en 2016

Le CS du CIST constitue le comité scientifique des colloques biennaux organisés par le CIST.

Le prochain colloque, qui aura lieu à Grenoble au printemps 2016, sera centré sur la demande sociale. Il prendra, afin de pouvoir satisfaire à la fois la communauté des chercheurs et celles des acteurs du territoire aussi diverses soient-elles, la forme d’un colloque scientifique classique dans lequel / autour duquel s’intercaleront des formats plus adaptés aux non-chercheurs.
Le comité d’organisation – en cours de constitution – s’appuiera bien évidemment sur les deux équipes du CIST sur place à Grenoble : PACTE et LIG.

Des projets de publications

La collection du CIST « sciences du territoire » chez Karthala

Le CIST a publié un premier ouvrage aux éditions Karthala, Fonder les sciences du territoire, en no de son 1er colloque international.
Le comité éditorial de cette collection du CIST est composé de la direction du CIST et de la présidence du conseil scientifique. Ce dernier va en préciser la ligne éditoriale sur la base du texte existant, ainsi que formaliser l’évaluation des ouvrages proposés au CIST (grille d’évaluation, double expertise…). Dans l’immédiat, plusieurs projets sont en cours d’évaluation.

La revue Revue du développement territorial / Journal of Territorial Sciences

Le CIST sera co-éditeur de cette revue électronique en accès libre sur le portail revues.org, qui prend la suite de Montagnes méditerranéennes. En projet, deux numéros thématiques annuels bilingues. Un membre de la direction du CIST et un membre du CS participeront au comité de rédaction de la revue.

Les dossiers du CIST

Cinq dossiers du CIST ont été publié de manière empirique depuis 2011 : Géomédia 1 et 2 sur le printemps arabe, Géomédia 3 sur la révolte du Wukan, un 4e sur les élections européennes de 2014 et enfin un dernier sur l’Ukraine.
Un bilan est en cours par le CS sur l’ensemble. Dorénavant, un membre du CS sera chargé d’évaluer les dossiers proposés.

Bientôt une nouvelle équipe de recherche dans le CIST

Le CS devait statuer sur 2 demandes d’adhésion d’équipes au CIST – la décision finale revenant au comité de direction qui se réunira en 2015.

Au-delà de son implication de longue date dans les activités du CIST, le laboratoire Lieux, Identités, eSpaces et Activités (LISA / UMR 6240 CNRS – Université de Corte) présente de nombreux atouts pour rentrer au CIST : son interdisciplinarité et la présence de linguistes, encore peu représentés au sein du CIST, ainsi qu’une approche renouvelée des territoires via la culture et la littérature, d’une part, et de l’insularité, d’autre part.
Le CS recommande l’entrée du LISA dans le CIST.

Le Centre d’études des modes d’industrialisation (CEMI / EHESS) quant à lui constitue un apport évident sur le plan de l’économie constitutionnaliste, ainsi que son ouverture vers le monde ex-soviétique.
Le CS souhaite des compléments d’information ainsi qu’une entrevue avec la direction du CEMI.

L’étude des dossiers a été l’occasion de formaliser dans le futur la demande d’adhésion de nouvelles équipes, par la nomination d’un rapporteur au sein du CS chargé de présenter un dossier plus structuré.

La vie des axes scientifiques du CIST

Le conseil scientifique est chargé de l’évaluation des axes scientifiques du CIST.

La principale recommandation ressortant des discussions du CS va vers une plus grande contribution des axes scientifiques du CIST à la science des territoires. Il est ainsi proposé qu’une synthèse soit produite par chaque axe aux moments forts du CIST (séminaire interne et colloques internationaux).

La demande de création d’un axe Territorialisations sur le rapport entre action individuelle et action collective centré sur les actions publiques a débouché sur une demande de recentrement de la part du CS.

En savoir plus