logo


Dans le cadre de son projet 2019-2023, le CIST soutient 4 projets exploratoires mis en place pour des périodes diverses liées à leur contexte (projet ponctuel ou préfiguration d’un axe structurant). Ils feront l’objet d’une évaluation par le conseil scientifique à l’issue de cette période.

  • ARAPT – Analyse de la recomposition de l’action publique territoriale

    Ce projet vise à s’appuyer sur le réseau constitué par la FR CIST pour contribuer à la structuration pluridisciplinaire des recherches portant sur l’étude des recompositions de l’action publique territoriale à l’horizon 2021 en France et en Europe.

  • CIST’R – Projet de collection de manuels R

    Ce projet a pour objectif de créer une collection de manuels d’utilisation du logiciel-langage R, segmentée en thématiques (à définir) relatives à l’analyse des territoires. A titre d’exemples : l’analyse spatiale (modèle gravitaire, potentiels…), statistique (bivariée, multivariée, bayésienne, modélisation), analyse de graphe, multi-scalaire, analyse textuelle, raster, webscrapping, représentation (cartographie), production de document… La rédaction de ces différents manuels devra être réalisée par des groupes de travail interdisciplinaires, inter-équipes, en s’appuyant à la fois sur des ingénieur.e.s et des chercheur.e.s.

  • MIGR – Migrations et frontières dans la mondialisation

    Le projet vise à rapprocher deux champs scientifiques qui ont à la fois beaucoup en commun et qui communiquent paradoxalement peu entre eux : en France comme au niveau international, les migration studies et les border studies constituent des champs théoriques et empiriques peu liés. L’objet est donc, en promouvant ce rapprochement, de participer à la construction théorique de la composante mobile des territoires d’une part et d’autre part de constituer un réseau pluridisciplinaire innovant au niveau international.

  • TWINE – Cartographier le Monde à l’échelle infranationale

    Les cartes à l’échelle mondiale contribuent à la construction de nos représentations mentales du Monde. Or, le choix plus ou moins contraint de la maille étatique contribue à construire une vision particulière du monde marquée par l’existence de discontinuités au niveau des frontières nationales et de situations homogènes à l’intérieur des pays. Un enjeu est donc de construire et de diffuser librement une base de données mondiale à l’échelle infranationale en même temps que d’offrir la possibilité de créer des cartes à partir de cette base de données grâce à MAGRIT.

 

Prochains rendez-vous des projets exploratoires