logo


Date

28 April 2017 // 10:00 – 17:00

Lieu

bât. Olympe de Gouges, campus Paris Diderot
8 rue Albert Einstein 75013 Paris France






Sorry, this entry is only available in French. For the sake of viewer convenience, the content is shown below in the alternative language. You may click the link to switch the active language.

Le séminaire se tient s. 628 (6e étage)

L’intensification des mobilités et des échanges, soutenue par l’essor des télécommunications, réinterroge les formes de la pratique spatiale et de la territorialisation ordinaire. En trois décennies, les objets numériques ont massivement investi notre quotidien. Ils modifient notre manière de construire les sociabilités, d’organiser nos temps sociaux et nos tâches, d’accéder à l’information, de se mettre à l’écart ou de développer des solidarités collectives, de se mobiliser. Pour autant, la dimension sociogéographique de cette révolution numérique demeure en grande partie inexplorée. Elle soulève beaucoup d’interrogations quant au jeu avec la distance, la mise en connexion et l’appropriation des lieux inhérentes à toute action humaine. Elle réinterroge le sens de la proximité et ses formes ; l’articulation entre proximité sociale et proximité spatiale. Elle génère des situations spatiales inédites : cospatialité, pratiques hyperscalaires, articulation des vitesses, combinaison du fixe et du mobile, transactions complexes entre lieux, territoires et les réseaux. Via les objets numériques, les instruments de la maîtrise spatiale se sont considérablement étoffés et le travail d’agencement spatial des individus au cours de leurs pratiques ordinaires reste en grande partie à décrypter !
À la suite des travaux en cours et des colloques sur le sujet, ce séminaire vise à amorcer une réflexion collective sur la manière dont les outils numériques participent à une recomposition des territorialités qui semble d’une ampleur inédite.
Le séminaire ouvrira sur la rédaction d’un appel à contributions pour une revue de géographie.

Intervenants

Leslie Belton-Chevallier, chargée de recherche en sociologie à l’IFSTTAR AME-DEST – Achat en ligne et ménages périurbains : Réflexions autour de l’ancrage socio-spatial des pratiques numériques ordinaires
François Adoue, chef de projet au bureau 6T-recherche, associé au laboratoire Ville Mobilité Transport – Usage du smartphone et déplacements quotidiens : vers une mobilité connectée
Hovig Ter Minassian, enseignant-chercheur en géographie à l’Université de Tours, CITERES – Les pratiques numériques dans les espaces du quotidien : l’exemple des jeux vidéo
Matthieu Noucher, chercheur au CNRS, Passages – Pratiques spatiales des citoyens-capteurs : deux exemples pour reconsidérer les (r)évolutions numériques
Thierry Joliveau, enseignant-chercheur en géographie à l’Université de St-Étienne, Environnement Ville Société – Espaces et territoires du numérique : concepts et dispositifs

Sur inscription jusqu’au 21 avril (accès sécurisé au bâtiment)

En savoir plus