logo


Date

25 March 2015 // 17:00 – 18:30






Sorry, this entry is only available in French. For the sake of viewer convenience, the content is shown below in the alternative language. You may click the link to switch the active language.

Ce séminaire se tient salle 2 à la MESHS, 2 rue des Canonniers à Lille (59)

Le cycle de séminaires Ville 2.0. Soft data pour les politiques publiques de la ville, débuté par un colloque en octobre 2014, se prolonge dans une série de séminaires, coorganisée dans le cadre du projet de recherche Soft data pour les politiques publiques de la ville par l’axe Médias et territoires.

Après avoir souffert d’un manque chronique de données, les sciences sociales se trouvent soudainement submergées par une avalanche de traces produites par le développement des médias électroniques. Si l’abondance succède à une certaine forme de pénurie, cette nouvelle « donne » engage les sciences sociales à une certaine vigilance quant à la façon dont les méthodologies et les pratiques se trouvent transformées. Les nouvelles traces numériques demandent non seulement d’être traitées successivement par des méthodes quantitatives et par des méthodes qualitatives, elles requièrent aussi et surtout d’être traitées par de nouvelles méthodes quali-quantitatives. Ces méthodes circulent entre micro et macro, local et global, permettant aux chercheurs de traiter des larges quantités de données sans perdre en finesse d’analyse. Dans cette intervention, l’auteur proposera un exemple d’analyse quali-quantitative des différentes formes d’organisation des communautés thématiques de l’Internet, et des trajectoires permettant d’y acquérir de la réputation.

Dominique Cardon est sociologue au Laboratoire des usages d’Orange Labs et professeur associé à l’Université de Marne-la-Vallée. Ses travaux portent sur les usages d’Internet et les transformations de l’espace public numérique. Ses recherches récentes portent sur les réseaux sociaux de l’Internet, les formes d’identité en ligne, l’autoproduction amateur et l’analyse des formes de coopération et de gouvernance dans les grands collectifs en ligne. Il conduit aujourd’hui une analyse sociologique des algorithmes permettant d’organiser l’information sur le Web.

Discutante : Marta Severo (GERiiCO / Université Lille 3 – axe Médias et territoires / CIST)

En savoir plus