logo


Date

8 December 2016 // 14:30 – 17:30

Lieu

bât. Olympe de Gouges, campus Paris Diderot
8 rue Albert Einstein 75013 Paris France






Sorry, this entry is only available in French. For the sake of viewer convenience, the content is shown below in the alternative language. You may click the link to switch the active language.

Ce séminaire coorganisé par les axes Agricultures et Biodiversité se tient en s. 628 (6e étage)

Intervention de Richard Raymond (LADYSS/CNRS) et Christine Raimond (PRODIG)

Afin de faire face aux changements globaux ou à l’évolution des préoccupations des populations en relation à ces changements, on assiste à la redéfinition des conditions de rencontre entre deux mondes : le monde de l’écologie et le monde de l’agriculture. Ainsi, de nombreux appels sont lancés pour mieux associer pratiques agricoles et écologie. Cela se traduit, notamment, par le développement d’un ensemble de dispositifs politiques se référant à l’agro-écologie. Dans certains contextes, ces dispositifs recherchent ou affirment rechercher l’écologisation des pratiques agricoles. Dans d’autres contextes, ces dispositifs composent avec une tension encore réelle entre écologie et agriculture.

A partir de deux exemples d’aires protégées, l’un emprunté au Nord (en France), l’autre situé au Sud (au Cameroun), Christine Raimond et Richard Raymond présenteront deux modèles de rencontre entre écologie et agriculture. Dans le premier cas, nous verrons que cette rencontre tend moins à l’écologisation des pratiques agricoles que des présentations de l’agriculture dans ce territoire réputé naturel. Le second cas illustre un zonage strict entre aire protégée et espace agricole, où l’agrosystème repose encore sur des processus écologiques (diversité et associations culturales, variétés locales, peu d’intrants) mais reste perçu comme une menace contre la biodiversité. Dans ce contexte, l’agricolisation des dispositifs de protection permettrait de reconsidérer les tensions entre pratiques agricoles et biodiversité. Ces exemples éclairent les relations entre agricultures et territoire.

S’inscrire au séminaire [nécessaire pour accéder au 6e étage]

En savoir plus