logo


Pour mener à bien l’ensemble de ses projets, la gouvernance se traduit par un comité de direction, un conseil de fédération et un conseil scientifique.

  • Comité de direction

    = 19 membres, représentants des tutelles des équipes membres du CIST.
    7 membres à voix délibératives, les 12 autres sans.

    Représentants des tutelles à voix délibératives

    • CNRS
      le directeur de l’InSHS – François-Joseph Ruggiu
      ou la déléguée régionale de la délégation Île-de-France – Villejuif – Clarisse Lefort-David
    • Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
      le président – Georges Haddad
      ou les vice-président.e.s Recherche – Hélène Sirven et Pierre Bonin
    • Université Paris Diderot
      la présidente – Christine Clerici
      ou la vice-présidence Recherche – Sylvie Rousset
    • INED
      la directrice – Magda Tomasini
    • IRD
      le président – Jean-Paul Moatti
      ou la directrice du département Sociétés et mondialisation – Flore Gubert
    • Université Grenoble Alpes
      le vice-président Recherche – Éric Saint-Aman
      ou le vice-président SHS – Thierry Ménissier
    • Université de Rouen
      le président – Joël Alexandre
      ou la vice-présidente Recherche – Cécile Legros

    Représentants des autres tutelles

    • Institut national des langues et civilisations orientales (INALCO)
      la présidente – Manuelle Franck
    • Université de Tours
      le président – Philippe Vendrix
    • Université Lille 3
      la présidente – Fabienne Blaise
    • Université Paris-Est Créteil Val-de-Marne (UPEC)
      le président – Olivier Montagne
    • Université Paris-Ouest Nanterre La Défense
      le président – Jean-François Balaude
    • Université Vincennes Saint-Denis
      la présidente – Annick Allaigre
    • Université de Corse
      le président – Paul-Marie Romani
    • Université de Poitiers
      le président – Yves Jean
    • Institut d’Etudes politiques de Grenoble (IEP Grenoble)
      le directeur – Jean-Charles Froment
    • Université de Nice Sophia Antipolis (UNSA)
      le président – Emmanuel Tric
    • Université de Caen Normandie (UNICAEN)
      le président – Pierre Denise
    • Université du Havre Normandie (ULH)
      le président – Pascal Reghem

    Attributions

    Le comité de direction est l’instance représentant les parties signataires. Il a vocation à délibérer sur toute question relative au bon fonctionnement de la FR. En particulier, il :
    – nomme les candidats aux fonctions de direction
    – nomme les membres du CS
    – approuve la stratégie scientifique proposée par la direction après avis du CF et du CS
    – approuve budget prévisionnel, rapport financier et scientifique préparés chaque année par la direction
    – approuve les éventuelles modifications à apporter à la convention, par avenants, ou à son éventuelle résiliation
    – approuve à la majorité qualifiée des 2/3 l’entrée de nouveaux membres, proposée par la direction après avis du CF et du CS
    – approuve le règlement intérieur proposé par la direction.

    Réunions du comité de direction

  • Conseil scientifique

    = 15 à 30 membres, renouvelés par tiers tous les 2 ans, nommés par le CD sur proposition de la direction, dont 1/3 au moins de membres extérieurs au CIST, sa composition devant refléter son ambition internationale et pluridisciplinaire
    – participation éventuelle d’expert.e.s invité.e.s à titre consultatif

    • Pierre Beckouche – président – géographie, professeur / Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne – LADYSS, Paris
      Géographie économique, régionalisation de la globalisation, Euromed
    • Anne Ruas – vice-présidente – géomatique, ingénieure des ponts-et-chaussées, responsable Villes et territoires / IFSTTAR – LISIS, Paris
      Analyse spatiale, représentation multiple et cartographie, climat et pollution en milieu urbain, ville numérique
    [divider scroll_text="SCROLL_TEXT"]
    • Veit Bachmann – géopolitique critique/études européennes, assistant professor / Goethe-Universität – Department of Human Geography, Allemagne
      Processus de transformations géopolitique et géoéconomique et leur impact à différentes échelles
    • Roberto Camagni – économie, professeur d’économie urbaine / Politecnico di Milano / Facoltà di Architettura, Italie
      Développement urbain durable, organisation économique et réseaux de villes, aménagement et développement du territoire européen
    • Guy Chiasson – science politique/développement régional, professeur / Université du Québec en Outaouais – CRDT, Canada
      Gouvernance des territoires ruraux et des villes moyennes au Canada (gouvernement local, ressources naturelles)
    • Tarik Dahou – anthropologie politique, directeur de recherche / IRD, Paris
      Maghreb et Afrique de l’Ouest
    • Maud Devès – géologie/psychanalyse, maître de conférences / Université Paris Diderot – IPGP & CRPMS, Paris
      Risques et désastres environnementaux : quelle place pour les sciences et scientifiques face au risque de catastrophe ?
    • Johnny Douvinet – géographie/environnement, maître de conférences / Université d’Avignon et des pays du Vaucluse – ESPACE, Avignon
      Modélisations spatialisées des processus physiques, problématiques environnementales à l’interface Nature/Sociétés
    • Marie-Christine Fourny – géographie, professeure / Université Grenoble Alpes – PACTE, Grenoble
      Nouvelles territorialités, mobilités, matérialisation/dématérialisation des frontières, identités et territoires
    • Frédéric Giraut – géographie politique/développement territorial, professeur / Université de Genève – GEDT, Suisse
      Complexité territoriale et politiques territoriales comparées
    • Romain Lajarge – aménagement/urbanisme, professeur / ENSAG-UGA – AE&CC, Grenoble
      Développement territorial, ressources territoriales, acteurs, action, intention, discours, pouvoir et théories de la territorialité
    • Eva Lelièvre – démographie, directrice de recherche / INED – Parcours et territoires, Paris
      Relations intergénérationnelles, trajectoires résidentielles
    • Anne-Thida Norodom – droit international public, professeure / Université Paris Descartes – CMH, Paris
      Droit des Nations unies et pouvoir normatif des organisations internationales ; cyberespace, enjeux juridiques internationaux d’internet
    • Sylvie Alemanno – sciences de l’information et de la communication, professeure / CNAM – Dicen IDF, axe Interaction médiation territoires, Paris
      Transformations, à l’heure du numérique et dans le contexte socio-économique actuel, des modes d’info-communications organisationnels et des transformations interactionnelles
    • Romain Pasquier – science politique, directeur de recherche / CNRS-Sciences Po Rennes – CRAPE, Rennes
      Villes résilientes, systèmes urbains, changement climatique, risque inondation, réduction des catastrophes naturelles, Asie du Sud
    • Aldomar Rückert – géographie, professeur / Université fédérale du Rio Grande do Sul, Porto Alegre, Brésil
      Géographie sociale et politique, réforme de l’État, politiques territoriales contemporaines
    • André Torre – économie, directeur de recherche / INRA-AgroParisTech-Université Paris Saclay – SAD-APT, Paris
      Analyse des relations de proximité et leur importance dans les processus de coordination entre acteurs
    • Julie Vallée – géographie sociale et de la santé, chargée de recherche / CNRS – Géographie-cités, Paris
      Inégalités de santé, pratiques spatiales quotidiennes, populations et territoires prioritaires
    • Jean-Marc Vincent – informatique, maître de conférences / Université Grenoble Alpes – MESCAL / LIG, Grenoble
      Performance evaluation, stochastic models, Markov processes, traces and measurements


    Consulter la fiche de présentation papier du CS (pdf en cours)

    Attributions

    Comme défini dans l’article 5.2 de la convention de création de la FR CIST et dans son règlement intérieur.

    Rôle

    Le CS a pour mission de présenter à la direction de la FR toute recommandation concernant ses orientations et ses activités scientifiques, notamment sur :
    – les avancées en matière théorique sur les sciences territoriales
    – l’évaluation de ses activités
    – les projets et actions susceptibles d’élargir son champ disciplinaire et son rayonnement international
    – l’adhésion de nouveaux établissements ou unités constitutives.

    Fonctionnement

    Les membres du CS élisent en leur sein un.e président.e et un.e vice-président.e pour un mandat de 2 ans.
    Le CS se réunit à l’initiative de sa présidence, une fois par an au moins, et à la demande de la direction de la FR.
    Les avis du CS sont rendus à la majorité qualifiée des 2/3 de ses membres, le CS pouvant valablement siéger si la moitié de ses membres sont présents.

    Réunions du conseil scientifique

  • Conseil de fédération

    = 23 représentant.e.s des équipes membres du CIST
    + 5 représentant.e.s des partenaires du CIST

    Attributions

    Le CF est consulté sur l’état, le programme et l’orientation des recherches, les moyens budgétaires à demander par la FR et la répartition de ceux qui lui sont alloués.

    En particulier, il émet toute recommandation sur :
    – les activités à mettre en œuvre au titre de la FR ainsi que les moyens associés à ces activités
    – le budget prévisionnel annuel de la FR
    – le renouvellement, la suppression ou la création des axes structurants de la FR à partir des recommandations du CS
    – l’inscription des projets exploratoires dans la FR à partir des recommandations du CS
    – la politique de la FR en matière d’enseignement et de formation
    – les contrats mis en œuvre avec le label « CIST ».

    La direction de la FR peut en outre consulter le CF sur toute autre question concernant la FR qu’elle juge utile de lui soumettre.

    Réunions du conseil de fédération

  • Bureau

    = un directeur et jusqu’à trois directeur.rice.s adjoint.e.s, désigné.e.s pour quatre ans par le comité de direction

    Directeur du CIST

    • Claude Grasland –  géographie, professeur / Université Paris Diderot – Géographie-cités, Paris

    Directrice adjointe

    • France Guérin-Pace – géographie, directrice de recherche / INED – responsable de Parcours et territoires (UR12), Paris

    Attributions

    Le bureau assure le suivi des actions du CIST et à ce titre :
    – fournit aux partenaires du CIST toutes les informations nécessaires à la gestion des actions
    – procède chaque année à une évaluation préalable des moyens en personnels, matériels et financements nécessaires à la réalisation des objectifs du CIST, en tenant compte des suggestions de ses différentes instances
    – établit une consolidation annuelle des moyens mis en œuvre par les partenaires du CIST qui s’engagent à communiquer les éléments nécessaires au plus tard un mois avant le début de chaque année civile
    – assure le suivi des ressources spécifiques affectées au CIST par l’État, les collectivités territoriales, le cas échéant par des tiers pour la réalisation des missions confiées au CIST, et est chargé de rechercher des financements extérieurs
    – rédige le rapport annuel d’activité et en assure la diffusion dans le CIST
    – assure la diffusion du rapport d’évaluation à l’ensemble des partenaires
    – réalise toute mission que lui est confiée par le comité de direction dans le respect des attributions des différentes instances du CIST.

  • Équipe

    • Claude Grasland – directeur – géographie, professeur / Université Paris Diderot – Géographie-cités, Paris
    • France Guérin-Pace – directrice adjointe – géographie, directrice de recherche / INED – responsable / Parcours et territoires (UR12), Paris

    [divider scroll_text="SCROLL_TEXT"]

  • Le CIST a fait évoluer ses axes structurants pour 2019-2023.

    Responsables d’axes

    Les activités de chaque axe scientifique sont coordonnées par un.e à trois responsables, dont un.e au moins est issu.e d’une équipe membre du CIST.