logo


Cette 3e édition du Salon de la valorisation en sciences humaines et sociales s’est tenue à Marseille les 17 et 18 mai dernier

Innovatives SHS, salon de la valorisation en sciences humaines et sociales, est une initiative de l’Institut des sciences humaines et sociales (InSHS) du CNRS à laquelle ont participé cette année six laboratoires membres du CIST, dans 3 des 4 thématiques proposées (Santé, Éducation, Territoire, Patrimoine), certains de leurs chercheur.e.s et enseignant.e.s-chercheur.e.s participant également à des rencontres Innov’Action.

CESSMA

L’urbanisation subalterne en Inde : introduction à la dynamique des petites villes [section Territoire]

Porteur du projet : Marie-Hélène Zérah
Le monde des petites villes est invisible car la vision de l’urbanisation est dominée par les grandes métropoles. Le projet porte sur la définition de la nature de l’urbanisation. Les résultats, s’appuyant sur différentes méthodologies (analyses quantitative et qualitative, analyse spatiale), démontrent le poids et la résilience des petites villes, sites d’innovation, d’anciens circuits économiques et d’activités banales. Il invalide le biais métropolitain dont il montre les limites.

CITERES

ConnaiXens, future entreprise de médiation scientifique [section Territoire]

Porteurs du projet : Julie Marchand
Le projet prévoit la création d’outils numériques d’accompagnement et de formation, à destination des habitants et des opérationnels, pour une gestion optimisée d’un patrimoine urbain protégé. Ces outils inédits – plateforme Web, applications numériques, supports de formation – sont réalisés à partir de données issues de la documentation institutionnelle, de la recherche urbaine et des documents de planification. Le prototype Cerfapat est présenté en avant-première sur le salon.

Géographie-cités

GeoSeastems [section Territoire]

Porteur du projet : César Ducruet
GeoSeastems est un site dédié à la visualisation et l’analyse de l’évolution des flux maritimes mondiaux, innovateur à trois titres : l’approche géo-historique, par le traitement de données inédites de mouvements de navires de la fin du XIXe siècle à nos jours ; l’application d’outils d’analyse spatiale et de la théorie des graphes ; enfin, l’intégration et l’interopérabilité des données maritimes avec celles portant sur d’autres réseaux à travers une plateforme ouverte et collaborative.

Géographie-cités & IDEES

MicMac [section Santé]

Porteur du projet : Arnaud Banos
Autres laboratoires impliqués : Institut de recherche en informatique de Toulouse, Laboratoire de mathématiques appliqués du Havre
Le projet, qui bénéficie d’un financement du LabEx DynamiTe, porte sur la modélisation de la propagation d’une épidémie entre des villes connectées par des aéroports. Il s’agit d’un jeu sérieux, permettant d’explorer la dynamique d’un tel système et de tester différentes stratégies d’atténuation de la propagation de l’épidémie. La spécificité de MicMac est d’amener le joueur à raisonner autant au niveau macroscopique (celui des villes) que microscopique (celui des voyageurs).

MIGRINTER

Qualité des données multisources (QDoSSI). Un double défi pour les sciences sociales et les sciences de l’informatique [section Territoire]

Porteur du projet : Nelly Robin
Autre laboratoire impliqué : Centre Population et développement, Paris
À partir de bases hétérogènes et évolutives portant sur des espaces migratoires et des temporalités variables, le partage des savoirs entre les sciences sociales et celles de l’informatique a permis la création d’outils innovants et de logiciels open source dédiés à l’analyse des parcours migratoires. Cette nouvelle méthode d’extraction de données multisources, associée à une cartographie interactive, favorise la compréhension des processus migratoires et aide à la prise de décision.

PACTE

LoSonnante : l’écoute par conduite osseuse [section Patrimoine]

Porteur du projet : Florent Cholat
LoSonnante est un dispositif qui permet d’écouter un matériau sonore original – construit à partir de récits, de sons et d’ambiances – en utilisant la conduction osseuse. La perception des sons étant permise par le contact direct de l’usager avec le support, aucun matériel supplémentaire n’est requis. Ce projet novateur utilise le principe de l’écoute par conduction osseuse à des fins de médiation culturelle, pour de la scénographie d’exposition ou de la valorisation de sites particuliers.

En savoir plus